Courses d’endurance

 

L’endurance à cheval a commencé en 1975 en Lozère et en Aveyron. Ces épreuves remettaient le cheval dans le contexte des courses à travers le désert ou des traversées de la France, lorsqu’il était le seul moyen de locomotion rapide. Elle met en valeur les qualités de résistance du cheval et la capacité du cavalier de respecter sa monture.

Les raids équestres d’endurance sont des épreuves se courant au chronomètre sur un itinéraire imposé. Les épreuves régionales (entre 20 Km et 90 km) sont ouvertes à tous les cavaliers et à tous les chevaux ; entre 100 km et 160 Km, il s’agit d’épreuves nationales ou internationales, réservées aux cavaliers et aux chevaux qualifiés en régionales.

Des contrôles vétérinaires disposés de façon régulière sur le parcours et obligatoires sont les garants de la bonne santé du cheval. A la moindre alerte celui ci est disqualifié.

Le but de l’endurance équestre est d’emmener un cheval le plus rapidement possible sur ces distances tout en lui conservant un parfais état de santé.

Cette discipline de exige du cavalier une excellente connaissance du cheval, une très bonne préparation du cheval et une très bonne forme physique.

Il ne s’agit donc pas de lancer sa monture a brides abattues mais de gérer tout le long de l’épreuve le potentiel de celle-ci.

L’endurance à cheval fait de plus en plus d’adeptes parmi les cavaliers, ce qui donne aux courses une ambiance « bon enfant ». Il ne s’agit pas d’une réunion de spécialistes mais on y retrouve des passionnés de chevaux qui montent occasionnellement et participent de façon ponctuelle à une course de 40 km et des professionnels qui entraînent des chevaux qu’ils qualifient en espérant les amener plus loin.